Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La déesse vivante

La déesse vivante

Il y eut, tout à coup une sorte d’effervescence. Les gens encore capables de se lever le firent. Les musiciens se regroupèrent pour rejoindre un endroit plus spécifique. Il y eut aussi un chant que tout le monde semblait connaître. Il n’était pas en Sanskrit...

Lire la suite

L’eau, c’est la vie !

L’eau, c’est la vie !

En langue tamashek, l’expression « Aman Iman », signifie : « l’eau, c’est la vie ». Mais si l’eau disparaît, ou si, comme cela arrive, elle surgit sous forme de pluies dévastatrices alors l’équilibre fragile est menacé. Les puits sont creusés à la main,...

Lire la suite

Terre ingrate, peuple généreux

Terre ingrate, peuple généreux

La terre est difficile. La terre est exigeante. Elle n’offre pas sans combat le meilleur d’elle-même. Son plus beau légume, son fruit le plus sucré ne sortira de la poussière qu’au prix d’efforts répétés. Avoir besoin d’elle pour vivre ne suffit pas....

Lire la suite

Une nouvelle pause.

Une nouvelle pause.

Certes, j’interromps votre feuilleton aussi brutalement qu’une mauvaise page de pub. Mais, nous étions d’accord, sans que je vous demande votre avis : quelques jours avec Berth puis vous me laissiez à mon roman. L’Eunuque sera de retour Dimanche, afin...

Lire la suite

Le "non monde"

Le "non monde"

— La nuit recommence à tomber. Comme tous les jours. Un jour de plus égrainé à notre vie. Moi, je les passe dans mon camion. Je ne compte plus le nombre de jours passés, le nombre de couchés de soleil que j’ai pu voir face à moi. C’est d’ailleurs le moment...

Lire la suite

Les cinq vies de Mohamed

Les cinq vies de Mohamed

Ce ne sont pas les cahots sur la route, ni les coups de volants impétueux ou encore le concert continu de klaxons, mais le jour qui bondit d’un coup d’un seul qui réveilla Berth. Son chauffeur, sifflotait des airs joyeux en jetant des coups d’œil réguliers...

Lire la suite

Un camion pour Peshawar

Un camion pour Peshawar

Lady Diana allait saluer toutes personnes de l’assemblée en commençant par les femmes. C’est à ce moment que Lady Lisbeth Harding eut la bonne idée, bien malgré elle, de s’évanouir. Charles Harding joua les maris paniqués en proposant : — Il faut trop...

Lire la suite

1 2 3 4 > >>